p:ok
s:ok
2024-05-30 03:12:01
Avoir un enfant avec son cousin, bon pour la survie: quand sciences et morale s’affrontent : a-laser.com

A-Laser.com

Avoir un enfant avec son cousin, bon pour la survie: quand sciences et morale s’affrontent

August 25, 2022

Par jpfritz Chroniqueur sciences

dating apps in usa

LE PLUS. Faire des bambins avec le cousin, ca vous choque ? Et pourtant, une etude vient de demontrer que la consanguinite n’etait jamais une mauvaise chose, mieux, elle augmenterait des chances de survie. Faut-il revoir les positions morales ? Votre cousin va i?tre t-il la prochain mari ? Le decryptage de Jean-Paul Fritz, une contributeur.

Edite avec mfenestraz Auteur parraine avec benoitraphael

Une etude a montre que la consanguinite n’etait jamais une mauvaise chose. (POUZET/SIPA)

Faire des enfants avec ceux qui nous ressemblent, y compris sils font partie d’une famille Est-ce votre travers a empi?cher, ou au contraire une bonne strategie de survie de lespece ?

Au moment oi? la morale et J’ai science vont au aussi sens, cest facile, mais tout nest pas si simple quand les deux sopposent.

Notre consanguinite ne serait nullement si risquee

is chris young dating cassadee pope

Si au cours des prochaines vacances vous vous rapprochez legerement trop dun cousin ou dune cousine, faut-il concernant autant paniquer et couper nos ponts ? Pas forcement.

Les dangers en consanguinite ont fait lobjet, depuis tres longtemps, dune litterature scientifique abondante. Pourtant, les risques soulignes une procreation entre parents amis seront aujourdhui contrebalances par des etudes qui tendent a demontrer linverse.

De quoi faire taire certains mauvais proces dans larene politique, peut-etre.

Plus on reste proche, plus on survit

En etudiant des societes de petites dimensions, une equipe de chercheurs americains ses t apercue quen fonction du type annuels, les chances de survie de la descendance dependaient en proximite genetique des parents.

Plus precisement, en communautes de chasseurs-cueilleurs, les epoux qui ont un lien de parente ont moins de descendants, alors quau contraire, dans des societes agricoles plus sedentaires, le nombre denfants survivants atteint des niveaux importants Afin de des couples qui paraissent apparentes. Cette etude, publiee mercredi dans la revue scientifique Biology Letters , a porte via 46 communautes et 12.439 mariages.

Un plus grand succes reproductif

“Cest une decouverte contre-intuitive quune plus grande proximite des epoux soit associee a 1 succes reproductif plus grand dans plusieurs societes humaines”, declarait lun des auteurs.

Dans ces societes sedentaires, il semblerait aussi que plus il y ait de mariages au sein de la meme famille, ainsi, plus les benefices en terme de nombre denfants soient consequents.

Pour Drew Bailey, ceci pourrait sexpliquer par claque que les societes sedentaires sont davantage susceptibles davoir des ressources transmissibles a la descendance, ainsi, quun groupe familial aux liens resserres serait plus a-meme de proteger ses membres et ses ressources communes.

A linverse, les societes nomades auraient interet a faire partie dun groupe plus large.

Consanguinite = fertilite

Ce nest gui?re la toute premiere fois quune requi?te reste effectuee via votre sujet. Deja en 2008, une etude islandaise publiee dans la revue Science avait fait le lien entre un certain degre de consanguinite et Notre fertilite des couples.

En analysant les donnees des couples de lile nes entre 1800 et 1965, les chercheurs avaient mis en evidence “une association positive significative entre parente et fertilite avec un plus grand succes dans la reproduction Afin de les couples de cousins a toutes les troisieme et quatrieme degres”.

Un melange optimal, par rapport aux auteurs de letude, puisquil eliminerait les problemes de consanguinite entre cousins germains tout en evitant egalement nos incompatibilites genetiques possibles entre individus trop eloignes.

Votre conjoint vous ressemble ? C’est normal

Une nouvelle etude, publiee lundi dans Proceedings of the National Academy of Sciences, va meme encore plus loin : il semblerait que lon tende a choisir son conjoint en fonction de similarites genetiques.

Les chercheurs ont etudie le genome dun echantillon representatif dadultes americains blancs (et non-hispaniques), comparant la similarite genetique entre couples maries avec rapport au reste en population. Il en ressort des preuves daccouplement par selection genetique, qui, s’il est sensiblement plus faible que laccouplement via similarite deducation, nen reste gui?re moins reel.

Inconsciemment, nous choisirions donc des partenaires par similarites plus que avec differences

Mes mariages doivent-ils rester dans la famille ?

Ce ne pourrait i?tre de l’ensemble de manieres jamais un phenomene nouveau : Robin Fox, professeur danthropologie a luniversite de Rutgers (USA) cite par Discovery Magazine, explique quil reste reellement probable que 80% de lensemble des mariages de lhistoire aient eu lieu entre seconds cousins, ou plus amis

Alors, des mariages doivent-ils rester dans la famille etendue ? Une part d’une reponse reside probablement en conceptions philosophiques (ou religieuses) de chacun. Notre science, celle-ci, nous montre du doigt que les accouplements pourraient quand meme etre sous influence.

“Qui se ressemble, sassemble”: la sagesse populaire aurait-elle une fois encore le dernier mot ?

Le blog de Jean-Paul Fritz sur le site du “Nouvel Obs” : Chronique de l’Espace-Temps”

Plusieurs etudes nouvelles ont montre egalement qu’on va raconter n’importe quoi, puis peu de temps libre apres penser exactement le contraire, et enfin, si necessaire justifier le tout avec : “ah mais attendez, j’ai jamais devoile ca !”. Bravo a Jean-Paul Fritz pour son humour au 3eme degre .

Mon propos n’est pas moral mais plutot du cote medical ; Pas vraiment de votre avis : d’autres etudes montrent que la consanguinite facilite malheureusement la propagation des tares(sans effet hors consanguinite): maladies cardiovasculaires, maladies genetiques, maladies psychiatriques, affection des os, Plusieurs articulations, loveagain rencontre gratuit aplasie. Ceci reste donc prouve dans la presse specialisee. Des lors je comprends que la totalite des interets cites plus hauts (fertilite accrue, ainsi, autres) ne semblent qu’ephemeres car : une fois l’enfant ne y ne mettra jamais plus de quelques mois avant de developper les premiers symptomes pour enfin soit etre condamne a prendre un programme a life, soit malheureusement mourir entre 0 et 30 ans. Donc l’ensemble de ces “bienfaits” argumentes ne sont que tromperies, n’oublions pas que l’essentiel d’un etre humain qui se developpe reste de VIVRE le plus longtemps possible et avec la meilleure sante possible, du moins pendant nos 50premieres annees. J’appellerai donc ceci une manii?re de mise-a-mort programmee, et sirement 1 grand manque de responsabilite des parents. Apres bien l’adoption reste une excellente solution pour les mariages consanguins, on voit tellement de bambins abandonnes et en bonne sante en manque de parents.

bravo ! cela me rassure devant telle ineptie en part du blogger tel quoi le nouvel obs peut diffuser n’importe nawak ! Cela reste drole celui-la, il lit des articles scientifiques sans nos critiquer : pfff ! ca souleve des questions d'”influence”.

Be Sociable, Share!
  • Connect with Us:

    Facebook Twitter LinkedIn RSS Feeds